Compte rendu du hackathon Music Hack Paris 2012

Google devrel Manager presenting the demos

Ce dimanche avait lieu le Music Hack Paris à la Cartonnerie. J’ai pu assister aux démonstrations des projets.

Quand on arrive à la Cartonnerie, on tombe d’abord sur une simple vitrine dépolie avec une petit écriteau “Music Hack Paris”. L’entrée où je retire mon badge est une pièce étroite. Mais dès qu’on passe cette étape, on arrive au milieu d’un lieu à la décoration faite de poutres et vieilles machines. Tout le monde s’active. Il ne reste plus qu’une heure aux participants pour finir leur projet.

Photo of La Cartonnerie

L’objectif des hackers et des musiciens était d’innover autour de la création, de la consommation et de la découverte musicale. L’ambiance est décontractée et bruyante. Les percussions, la guitare et les sons synthétiques se mélangent avec le bruit des claviers d’ordinateurs.

Hackers tinkering with physical objects and Arduinos

Ce hackathon organisé par l’UNECO, le Google Cultural Institute et Joshfire avait pour cadre la Journée Internationale du Jazz. Et au final, une quinzaine d’équipes ont sacrifié leurs heures de sommeil pour présenter leur “hack” dimanche après-midi.

Un des projets qui a attiré mon attention est InstaTube. L’équipe est partie du constat suivant : beaucoup de gens écoutent la musique grâce aux diaporamas accompagnés de musique dont regorge YouTube. Ils ont donc créé un outil simple qui permet de générer un diaporama à partir d’un fichier MP3 et de quelques mots clés. L’application se charge de trouver des images et des vidéoclips, de remixer le tout en rythme et d’envoyer le tout sur YouTube. La démo a parfaitement fonctionné et le résultat est peut être plus convaincant que ce qu’on trouve d’habitude sur le site de partage de vidéos.

Les autres projets étaient aussi intéressants mais peut être moins aboutis. On a pu voir des instruments de musique à base Kinect, de la musique générée par capteurs de téléphones, des sculptures métalliques musicales, des pendules pilotant un arduino, un arduino faisant des percussions et des séquenceurs web collaboratifs en temps réel. Les élections du dimanche faisaient même partie de l’événement avec le hack de @sylvinus qui faisait chanter des tweets sur la Marseillaise, en Javascript. Bref, beaucoup d’imagination de la part des participants.

Pour mieux vous rendre de compte de ce qu’il s’est passé, j’ai monté rapidement une vidéo qui montre quelques-unes des démos qui ont été présentées.

One Reply to “Compte rendu du hackathon Music Hack Paris 2012”

Comments are closed.